Le catch au Japon



Mots-clés : catch, japon
L'actualité du catch. Vidéo, News, Superstars, Divas, Musiques et thème sur le catch
100 membres connectés
Mise à Jour: Aujourd'hui (21/03/2019)

Catch au Japon

Le catch en France | Le catch au Japon | Le catch en Amérique| Le catch au Mexique


Au Japon, de même que la culture manga, le catch est une véritable culture pour une énorme quantité de fans. On désigne d'ailleurs le catch là-bas sous le nom de "puroresu" (contraction de purofesshonaru resuring, autrement dit "professional wrestling" en japonais). Le catch au Japon fait preuve d'un respect manifeste de la part des spectateurs. Alors que l'ambiance dans les galas des autres pays est souvent électrique, les fans japonais sont beaucoup plus silencieux, ne se manifestant que pour les belles actions. Cependant, contrairement aux apparences, les catcheurs nippons sont souvent considérés comme de véritables légendes et, pour les athlètes du monde entier, pouvoir évoluer au Japon est quelque chose de très prestigieux.

Tout commence en 1953 avec Rikidozan, ancien lutteur sumo, qui fonde la JWA (Japan Pro Wrestling Alliance) qui est la première compagnie à organiser des spectacles de catch à temps complet au Japon. Les premiers spectacles qui sont diffusés confronte Rikidozanet Kimura à deux catcheurs américain Mike et ben des Sharpe brothers. Le succès se fait dès lors ressentir. D'autres organisations vont apparaître comme la AJPN (All-Japan Pro Wrestling) créé par Toshio Yamaguchi et la IPWF (Internationa Pro Wrestling Force) créé par Masahiko Kimura. Dans les années à venir des organisations de catchs féminins vont naitre.
Pour beaucoup de gens le catch est une culture à part entière au Japon. On ne parle pas vraiment de catch là bas mais de « puroresu » qui signifie en « professional wrestling ».
En plus du nom qui diffère, le catch au Japon est très différent sur le ring et dans le public.
On peut dire que le catch au Japon est plus soft sur le ring. Quant aux spectateurs ils se font discret et se laisse emporter seulement lorsqu'une belle occasion se présente sur le ring.
Au Japon il y a de très grandes stars reconnus internationalement comme Mitsuharu Misawa, Shoichi Funaki, Keiji Muto (The Great Muta), Kenta Kobashi, Shohei Baba, Toshiaki Kawada.
Rikidozan sera le premier champion japonais le 22 décembre 1954 en gagnant le combat face à Kimura qui déclarera toutefois avoir reçu de vrais coups sur le ring. Rikidozan remportera d'autres championnats au Japon et dans le monde dont la NWA (National Wrestling Alliance). En 1962 il remporte le championnat mondial de catch, celui de la WWA.
Shohei Baba alias Giant Baba va prendre le relais après le décès de Rikidozan et va remporter de nombreux titres. Giant Baba forme sa propre version de la All-Japan Pro Wrestling, et l'affilie à la NWA au même titre que Antonio Inoki, grandes stars du Japon, qui créera la fédération NJPW (New Japan Pro Wrestling) et qui rejoindra la NWA.
En 1976 un combat va marquer l'histoire du catch et affrontera le champion de boxe Muhammad Ali à Antonio Inoko et se finira sur un match nul, sans véritables vainqueurs.




















Le catch et les catcheurs au Japon